Défaite des Coelacanthes aux JIOI / Mohamed Chamité : «Nous avons manqué notre entrée aux JIOI»

 Publié le 18/07/2019 à 15:27  

«Nous acceptons la défaite. Nous sommes des compétiteurs. Nous allons faire en sorte d’oublier ce premier match afin de mieux préparer le prochain. Nous avons manqué notre entrée aux jeux des îles. Mais nous avons encore le temps et deux matchs pour nous rattraper», a déclaré au terme de la rencontre le sélectionneur Mohamed Chamité Abdérémane. Le technicien comorien et ses poulains ont été défaits cet après midi au stade Auguste Vollaire de Flacq par l’équipe de Mayotte (2-0). Les deux buts maorais ont été des signatures de Kamalidina Ben Djadid sur un penalty (50e) et un chef d’œuvre de Mhoutar Madi Ali (78e). Ce résultat a boosté la sélection régionale de Mayotte, finaliste de la dernière édition la Réunion 2015.

 

Après le succès de l’île Mayotte sur les Comores, son entraineur Massoundi Abidi s’est réjouit d’avoir fait le nécessaire. «Cette a été la plus difficile pour mon équipe. Nous l’avons gagné, ce qui nous permettra de continuer tranquillement le tournoi», disait-il avant de regagner les vestiaires pour la dernières fois. Si les Maorais ont quelque à améliorer pour aller plus loin dans la compétition, ça ne serait pas leur condition physique.

 

«C’est normal qu’on soit prêt pour ce match. Nous avons fait trois stages de plusieurs semaines, en France, Madagascar et à Maurice. Nous avons affronté une équipe de National 3, la sélection de Tana et tous ces matchs se sont bien déroulés. L’essentiel n’était pas de les remporter mais de nous tester notre équipe contre les Comores, la Réunion et les Maldives», dira à la fin du match l’entraineur maorais. Ce samedi, la bande à Faouz Faidine s’opposera aux Maldive au stade New George de Curepipe pendant que Mayotte fera face à la Réunion.

Les deux adversaires vont se croiser les fers après la finale des JIOI la Réunion 2015 (2-1). Après la cuisante défaite imposée aujourd’hui aux Maldives, on peut soutenir que les Réunionnais entreront largement favori sur la pelouse de Flacq. Avant de quitter le stade, le coach comorien essaye de positiver en disant que «nous devons absolument gagner les Maldives. Nous n’avons plus droit à l’erreur. Il nous faut absolument une victoire et je pense que l’équipe sera capable de revenir sur la compétition après toute la fatigue du voyage pour Maurice. Nous y sommes arrivés hier soir pour jouer aujourd’hui à 15h 00»